Mythes et réalités

Nous avons recueilli un large éventail de mythes et de réalités au sujet du contrôle de la vessie, qui pourront lever des incertitudes ou clarifier certaines questions à ce sujet. Il est important de se rappeler que les fuites urinaires peuvent être traitées en obtenant d'excellents résultats. Si vous éprouvez des incertitudes quant au traitement qui vous convient le mieux, nous vous recommandons d'en discuter avec votre conseiller spécialisé en incontinence ou votre urologue. Il saura vous guider et vous aider.

Mythe : Seules les personnes âgées souffrent d'incontinence

Myth: bladder problems affect older people

Les fuites urinaires affectent les jeunes pour diverses raisons, autant les hommes que les femmes. Bien que plusieurs critères liés au vieillissement (la ménopause, les troubles de la prostate) peuvent avoir une incidence sur la santé urinaire, il n’y a pas que nos grands-parents qui en souffrent.


Réalité : La rééducation vésicale peut aider

Myth: bladder training

La rééducation vésicale est une première étape pour aider certains individus qui ont une vessie hyperactive. Il s'agit de résister à l'envie de miction initiale, pour y aller à un moment prévu. Vous pourrez allonger graduellement la période. Un autre moyen consiste à faire des exercices du plancher pelvien. Conjointement, ces deux méthodes peuvent parfois réduire de façon significative l'hyperactivité vésicale. Parlez-en à votre conseiller spécialisé en incontinence ou à votre urologue avant de débuter. Essayez quelques exercices du plancher pelvien, ils peuvent soulager l'inconfort lié à l'hyperactivité vésicale. Nous vous suggérons de prendre rendez-vous chez votre médecin.


Mythe : Petite vessie, gros problèmes

Myth: small bladder

Même si certaines personnes attribuent les fuites fréquentes à une petite vessie, la « capacité » normale de votre corps est rarement la véritable cause des fuites urinaires. Une personne en bonne santé dispose d'une capacité d'une à deux tasses de liquides. Les causes plus probables sont : une faiblesse musculaire, les effets secondaires de médicaments, une infection ou la détérioration des nerfs. Sachez qu’il existe certains traitements efficaces.


Réalité : Une vessie saine dans un corps sain

Myth: healthy lifestyle

Un mode de vie sain peut aider à prévenir et à diminuer certains problèmes liés à l'incontinence. Les médecins affirment que l'activité physique régulière et les exercices du plancher pelvien peuvent diminuer l'incontinence à l'effort et les fuites causées par la toux, le rire et l'éternuement. La diminution voire l'arrêt complet du tabagisme permettra de réduire les quintes de toux, ce qui aura également une incidence sur les fuites urinaires.


Mythe : Moins boire, c'est mieux

Myth: glass of water

Refuser que le serveur remplisse votre verre peut aider quelque peu. Cependant, les médecins affirment qu'une vessie fonctionnant parfaitement devrait pouvoir emmagasiner une quantité normale de liquides. Vous pourriez toutefois substituer votre café matinal ou le cola par un verre d'eau, puisque la caféine a un effet stimulant sur la vessie.


Mythe : Les problèmes urinaires font partie de la vie

Myth: bladder problems are a fact of life

Si vous souffrez de problèmes urinaires, parlez-en à votre professionnel de la santé. L'incontinence est un problème d'ordre médical et non un mal nécessaire dû au vieillissement. Les traitements seront déterminés en fonction du problème précis et de l'état de santé général de la personne. De plus, ceux qui consultent constatent souvent une diminution de leurs symptômes, améliorant ainsi leur vie au quotidien.

En cas de doute au sujet de votre condition, nous vous suggérons de consulter votre conseiller spécialisé en incontinence ou votre urologue. Si vous avez des suggestions à propos d'autres points concernant le contrôle de la vessie que vous souhaiteriez aborder, n'hésitez pas à nous écrire à info@attends.fr.